fbpx

Comment appliquer les biais cognitifs au tourisme et rendre votre offre irrésistible ?

30 novembre 2021

Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi votre client partait en voyage et comment choisissait-il sa destination ?

Pas la peine de chercher une réponse claire et précise, l’homo touristicus n’est pas un être rationnel ! Et si le voyageur a ses raisons que la raison ignore, ce sont bien ses émotions qui guident ses choix.

Là, on vous imagine déjà penser : “Mais en fait, il faudrait inventer un outil qui permette d’agir sur les émotions pour influencer la prise de décision !” Eh bien ne cherchez plus, nous l’avons trouvé pour vous, ce sont les biais cognitifs. On vous explique tout ça en détail !

10 biais cognitifs à utiliser dans le tourisme

Les biais cognitifs vont vous donner un coup d’avance !

Avant de réserver, la logique voudrait que le voyageur évalue et analyse toutes les offres (dont la vôtre) afin de faire son choix. Et c’est à ce moment que vous prenez peur en vous disant que certains de vos concurrents ont quand même de sacrés atouts ! Mais ça n’arrive qu’en théorie !

En réalité, le processus est beaucoup plus rapide. Votre futur client prend rarement le temps. Une première idée va lui venir en tête et il risque probablement de s’y arrêter pour prendre sa décision. Cette intuition lui est dictée par ses propres croyances, son vécu et ses émotions : ce sont les biais cognitifs.

Votre travail dans tout ça ? Créer un raccourci qui lui permettra de faire son choix. On vous donne les outils 👇

10 biais cognitifs à absolument connaître dans le tourisme

1. L’effet de rime

On retient mieux un message lorsqu’il est écrit en rimes.

“La Montagne, ça vous gagne”, on s’en souvient tous non ?

Où, quand, comment l’utiliser 👉 Une signature de marque, un slogan, un article de blog, un article SEO, une newsletter, un post sur les réseaux sociaux

2. L’effet d’ancrage

On se fie à l’information reçue en premier pour prendre sa décision.

800 € pour une nuit à la campagne ça vous paraît cher ? Pourtant si vous voyez l’ancien prix barré de 1500€ à côté, ça vous paraîtra être une sacrée bonne affaire ! 

Où, quand, comment l’utiliser  👉 Une page produit

Biais cognitif : l’effet d’ancrage dans le tourisme

3. L’effet Benjamin Franklin

On a tendance à faire une faveur à quelqu’un, si cette personne nous a déjà demandé quelque chose.

“J’ai reçu une demande pour aimer la page de cet hôtel, maintenant que la relation est créée, j’irais bien y passer quelques jours”.

Où, quand, comment l’utiliser 👉 Une pop-in de demande d’inscription ou demande d’avis

4. La disponibilité Heuristique

On est influencé par des informations que l’on a mémorisées récemment. Un fait d’actualité récent par exemple.

“Me proposer d’aller télétravailler dans un hôtel avec vue sur mer ? C’est une bonne idée ça !”.

Où et quand l’utiliser 👉 Un post sponsorisé, l’angle d’un article viral

5. L’aversion à la perte

On attache plus d’importance à une perte qu’à un gain

“Il ne reste qu’un séjour disponible, si je ne réserve pas tout de suite, je ne pourrais pas partir en vacances”.

Où, quand, comment l’utiliser 👉 Une page produit, un post sponsorisé

6. L’effet Ikea

On accorde plus de valeur à un produit que l’on a soit même créé.

Proposez à vos clients de composer eux-mêmes leurs séjours.

Où, quand, comment l’utiliser 👉  Une page produit

Biais cognitif : l'effet Ikea dans le tourisme

7. L’actualisation hyperbolique

On a tendance à privilégier une récompense que l’on peut recevoir tout de suite.

En attendant le départ, présentez un bénéfice tangible comme le bonheur de voir son conjoint heureux lorsqu’on lui annonce que les vacances sont réservées.

Où, quand, comment l’utiliser 👉 Page produit, article et/ou post viral, post sponsorisé, newsletter…

8. L’effet de réactance

On préfère aller à contre-courant pour prouver que l’on est libre de nos choix.

Tout le monde vante les vacances dans les hôtels all-inclusive? Dans ce cas, j’irai passer deux semaines chez l’habitant”.

Où, quand, comment l’utiliser 👉 Identité de marque et tous les contenus qui en découlent

9. L’effet Barnum

On a tendance à accepter un message vague comme nous étant destiné. C’est le principe de l’horoscope.

“Un voyage destiné aux personnes qui aiment l’aventure, le confort et la découverte ? C’est tout à fait moi !”.

Où, quand, comment l’utiliser 👉 Newsletter, page produit, page de blog

10. Biais de l’humour

On se rappelle mieux d’une information lorsqu’elle nous fait rire ou qu’elle est décalée.

Rire de ses propres paysages ruraux ? Cette destination a beaucoup d’autodérision ! Ça me donnerait même envie d’aller y faire un tour !

Où, quand, comment l’utiliser 👉 Identité, signature de marque, slogan, articles Seo, article de blog viral, page produit, posts organiques et sponsorisés

Téléchargez l’encrier n°5

Poster une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Haut de page