fbpx

Nous passons 3 heures par jour à checker nos emails personnels

9 mai 2016

Selon une récente étude Adobe, nous passerions près de 3 heures par jour à consulter et répondre à nos emails personnels. Cette nouvelle forme d’addiction a des répercutions dans notre vie puisque les sondés déclarent consulter leurs messageries devant la télévision, dans leur lit et même pendant les vacances (50%). Des pratiques désormais possibles grâce à la démocratisation des smartphones.

Nous passons chaque jour 3 heures à checker nos emails personnels

Tout ceci est une véritable aubaine pour les entreprises qui passent de plus en plus par les newsletters afin d’acquérir et entretenir leur clientèle. Mais alors, comment vous différencier de la concurrence quand on sait qu’un internaute reçoit en moyenne 39 emails par jour (ContactLab, 2011) ? Quels sont les moyens à votre disposition afin de sortir du lot ? Tout est résumable en un mot : le ciblage !

L’importance du ciblage des newsletters

Dans le cas des newsletters, il est aujourd’hui indispensable de les adapter aux attentes de vos prospects comme de vos clients.
Nous connaissons tous le phénomène des cookies sur internet. Si vous consultez des articles ou des sites de voyages en ligne, vous trouverez dans l’instant qui suit des annonces sponsorisées sur ces mêmes voyages sur vos réseaux sociaux.
Il doit désormais en être de même avec les newsletters : cibler le contenu afin de mieux toucher votre internaute.

Ce ciblage des newsletters doit se faire en deux étapes.

  • Tout d’abord, analysez les contenus de votre site auxquels l’internaute est réceptif.
    Cette collecte d’informations est primordiale afin de cibler les contenus auxquels il sera exposé par la suite. Il est d’ailleurs primordial que le contenu que vous proposez à l’internaute soit de qualité et en adéquation avec ses intérêts, vous pourrez ainsi récupérer son contact plus facilement.
    Pour cela, proposez lui d’avoir accès à un contenu premium, à une expérience susceptible de l’intéresser, en l’échange de son adresse mail ou d’une quelconque information le concernant.
  • Une fois ce contact obtenu, ciblez vos newsletters. Si le contenu de vos newsletters est adapté aux attentes des internautes, alors ils seront plus à même de les ouvrir et de cliquer (nous obtenons des taux de clics de 30% sur des newsletters ciblées contre 15/20% sur des non ciblées).

Votre newsletter ne doit plus être un mail parmi d’autres mais bel et bien un contenu que vos internautes attendront et iront consulter !

 

Demandez l'Encrier

Poster une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Haut de page