fbpx

Le parcours client du voyageur est de plus en plus morcelé

18 septembre 2019

Il y a encore quelques années, réserver un voyage était un parcours client relativement simple, le comportement du voyageur semblait prévisible et passait par quatre grandes étapes clés : inspiration, recherche, comparaison et réservation.

Mais avec la multiplicité des supports digitaux et les ressources quasi infinies que proposent Internet autour d’une même destination, il est de plus en plus difficile d’établir un parcours type. Et c’est Google qui le dit !

S’adapter aux nouveaux codes de la recherche voyage   

Un chiffre illustre à lui seul cette course exacerbée vers le besoin d’ultra-personnalisation : près de 15% de nouvelles requêtes sont recensées chaque jour sur Google.

Avec l’augmentation du nombre de points de contact (plus de 250 pour un parcours d’achat de voyage aux Etats-Unis !), comment faire pour répondre efficacement aux attentes d’un voyageur toujours plus précis ?

infographic-button

La fin du tourisme de masse au profit du voyage sur-mesure

Avec l’arrivée en force des millenials dans le secteur du tourisme, les codes sont repensés et il n’existe plus vraiment de vision unique.

→ Conséquence : le type de recherches évolue et les requêtes sont de plus en plus fragmentées. L’internaute formule sa recherche en fonction de ce qui l’intéresse et sera prêt à cliquer sur les résultats qui lui correspondent le plus.

Comment faire pour cibler efficacement et avec précision ces nouveaux utilisateurs particulièrement à l’aise avec le digital ?

Il faut désormais compter sur l’ultra-personnalisation pour espérer séduire un voyageur s’abreuvant à longueur de journée de réseaux sociaux, blogs et autres sources d’inspiration digitales. Mais ce n’est pas tout !

Faire découvrir…

A chaque étape du parcours client dans une recherche de voyage, il ne faut pas négliger la fameuse phase du rêve. Celle qui va donner envie au voyageur de découvrir votre territoire mais aussi guider les indécis en quête d’inspiration. La notion de découverte et d’expériences complètement inédites est le second pilier à bien intégrer dans sa stratégie pour séduire le voyageur.

Si les générations pré-millenials rêvaient de farniente sur les plages, aujourd’hui la tendance se tourne plutôt vers la découverte. De simple touriste, le neo-voyageur devient explorateur, en quête de nouvelles choses à voir et surtout d’expériences authentiques à vivre. Il est donc primordial pour les destinations de mettre en avant des activités inédites : les voyageurs doivent avoir l’impression d’être les premiers à les tester.

En 2016 déjà, près de 69 % des voyageurs mondiaux, envisageaient d’essayer quelque chose de nouveau, selon une étude Tripadvisor. Et le chiffre ne fait qu’augmenter !

Il a besoin de sentir l’âme de votre destination avant même de s’y être rendu, plus qu’une histoire, il a besoin qu’on lui raconte l’aventure de voyageurs ayant découvert la ville, le pays ou le territoire avant lui.

… tout en rassurant

Quitte à partir en voyage, autant vivre le séjour le plus exceptionnel possible !

On veut être certain de ne pas à passer à côté de quelque chose d’unique lors de son séjour, de prendre les bonnes décisions.

L’augmentation significative des volumes de recherche autour des termes “meilleure activité”, “meilleur hôtel”… n’est pas à négliger et doit être prise en compte pour rassurer au mieux le voyageur. Un exemple probant ? La requête “meilleure station de ski Alpes du Nord” qui a augmenté de 329% entre 2018 et 2019 !

Afin d’être le plus complet possible, pourquoi ne pas proposer des rubriques sur des thématiques bien précises ? Bien sûr, vous pouvez penser aux inévitables rubriques “gastronomie”, “nature” mais pourquoi ne pas personnaliser le parcours en intégrant des contenus ultra personnalisés en fonction des cibles et saisons (Comme le montre Bisca Grands Lacs et notre article dédié aux vacances automnales avec Mamie et Papi) ?

A l’instar de Visit Finland qui a fait le choix de miser sur le slow tourisme et la Finlande durable ou de Zurich qui propose des circuits en fonction de personnalités locales ou de thématiques : n’hésitez pas à vous différencier !

Retenir l’internaute et le faire revenir

Attirer l’internaute c’est bien, le séduire pour le faire revenir : c’est mieux ! Comme l’internaute a le choix entre de nombreux sites, il y a peu de chance qu’il revienne sur le votre site si vous ne faites pas en sorte qu’il se souvienne de vous.

Il est désormais primordial que l’inbound marketing soit au coeur de votre stratégie digitale : on collecte le mail du visiteur afin de lui faire parvenir des messages ciblés et le faire consommer (on parle alors de nurturing marketing).

Demandez l'Encrier

Poster une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Haut de page