La vidéo, comment l’intégrer dans votre stratégie de marketing touristique ?

20 mars 2017

Depuis toujours la vidéo est utilisée pour la promotion de vos destinations. Elle permet, mieux qu’aucun autre média, d’immerger l’internaute dans son futur voyage. Mais voilà, la manière de consommer les médias a fortement changé, et la vidéo classique institutionnelle ne suffit plus.

De nouveaux objectifs marketing grâce à la vidéo touristique

Avec les réseaux sociaux, la vidéo a désormais d’autres objectifs que celui de l’immersion : ceux de la visibilité et de la viralité. A quoi sert d’investir du temps et budget dans une vidéo qui ne sera vue par personne, ou simplement destinée aux écrans présents dans les offices de tourisme ?

Mais pour être visible et viral sur les réseaux sociaux, c’est aussi une question de fréquence et de présence. Publier des vidéos de manière régulière est souvent antinomique avec une stratégie marketing « classique ». Mais le marketing de contenu touristique intègre l’ensemble des supports et médias, y compris la vidéo. On va tenter de vous montrer comment !

Les chiffres montrent que la vidéo devient incontournable

  • Les vidéos en ligne représenteront plus de 80% du trafic Internet d’ici 2020 (CISCO, 2016)
  • Les vidéos enregistrent la meilleure portée sur Facebook (12,17% de l’audience totale), suivie par les photos (11,53%), les liens (9,32 %) et l’actualisation des statuts (5,09%) (Locowise, 2016)
  • Les internautes passent en moyenne plus de 3 fois plus de temps à regarder une vidéo Facebook Live qu’une vidéo qui n’est pas en direct (Facebook, 2016)
  • La durée moyenne lectures de vidéos sur Facebook est de 18,2 secondes pour les pages analysées. La durée moyenne des vidéos postées par les pages était de 55,3 secondes (Locowise, 2015)
  • 93,2% des engagements sont des clics ! Seulement 4,9% des engagements sont des likes, 1% des partages et 0,9% des commentaires (Locowise, 2015)

Comment intégrer la vidéo à votre stratégie e-tourisme et budget ?

Dans une stratégie de marketing de contenu touristique, la vidéo n’est pas un média « à part », elle est un support complémentaire aux autres.

Quand on crée un site Internet, on parle du mobile first, on devrait aussi dire « terrain first » en e-tourisme. Pourquoi réaliser une vidéo en dehors des reportages photos terrain ? Allons capter les moments sur le terrain en même temps que la production de contenu éditorial et visuel qui servira à votre blog, votre brochure et site Internet.

De cette manière, votre stratégie e-tourisme aborde chaque support de communication de manière cohérente :

  • Sur votre blog ou site Internet, les articles expérientiels permettent de générer du trafic grâce au référencement naturel, et les photos permettent d’immerger l’internaute dans le récit
  • Sur votre brochure, utilisez les photos prises sur le terrain, et pourquoi pas réutiliser une partie du contenu afin d’apporter des expériences vécues à des brochures souvent très « catalogues ».
  • Sur les réseaux sociaux, utilisez les vidéos réalisées lors des reportages terrain pour être visible, et doper la viralité de vos publications. Comme évoqué plus haut, les vidéos ont énormément de poids dans les algorithmes, elles se partagent également mieux qu’une publication classique.

Et d’un point de vue budgétaire, vous faites des économies d’échelle en intégrant l’ensemble des médias lors d’un même reportage terrain. Une cohérence plus forte en terme de communication, des économies de temps et de budget, voici les grands avantages du marketing de contenu touristique !

La vidéo, c’est un média qui offre de multiples possibilités

Bien sûr, vos vidéos ne sont pas publiées uniquement sur les réseaux sociaux. Vous pourrez les exploiter sous des formats multiples :

  • Un partage natif sur les réseaux sociaux. Publiez vos vidéos avec les fonctionnalités natives de chaque réseau. Ne téléchargez pas votre vidéo sur Youtube pour la partager ensuite sur Facebook. Ce sera beaucoup moins efficace qu’une vidéo directement importée sur Facebook
  • Intégrez vos vidéos sur les fiches de votre site Internet. Elles viennent compléter vos pages souvent descriptives
  • Exploitez les rushs. Si une vidéo expérientielle traite généralement d’une activité ou d’une expérience, il est possible de mixer les rushs pour créer d’autres vidéos (une vidéo « best of » de la destination, une vidéo dédiée à la thématique insolite par exemple, etc.

Et rien ne vous empêche d’intégrer ces vidéos aux écrans des offices de tourisme et la boucle est bouclée ! Mais à la différence près que votre vidéo sera d’abord créée pour se partager plus facilement sur les réseaux sociaux. Elle aura plus de chance de générer des vues, tout en étant utilisable sur l’ensemble de vos supports habituels.

infographic-button

La vidéo en exemple dans votre stratégie e-tourisme

Pour une idée plus précise, voici quelques exemples de vidéos réalisées pour nos clients, toujours dans l’optique d’une stratégie de contenu globale :

canoe avec Tarn Tourisme

SPA dans le Tarn

  • Pour l’office de Tourisme de Lège-Cap Ferret : Une vidéo réalisée durant nos reportages sur le terrain. Montage de quelques secondes pour un partage sur les réseaux sociaux et utilisation pour l’un des articles du blog.

infographic-button

Poster une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Haut de site