Pourquoi l’image est-elle aussi efficace que les mots dans votre stratégie de contenu touristique ?

18 septembre 2017

Nous enfonçons une porte ouverte, mais une image est 1000 fois plus efficace que les mots. Oui c’est certains, et plus que jamais avec l’évolution des usages, notamment sur mobile.

Selon une étude Citrix datant de janvier 2017, 63% des contenus partagés sur les réseaux sociaux sont composés d’images ! Et cela devrait s’accentuer encore plus avec l’avènement de ce que nous appelons le « snacking content » : des contenus simples, souvent très visuels, facile à consommer, et surtout de manière régulière.

Depuis toujours, le consommateur réagit mieux à l’image, qu’aux longs pavés de textes. Et c’est tant mieux, car c’est encore plus vrai dans le secteur du tourisme (institutionnel et agences de voyage) !

Petit tour d’horizon de l’image et de son importance dans votre stratégie de contenu !

image-visuel-marketing-contenu

L’image, l’outil indispensable, la base de votre stratégie de contenu !

Selon une étude du blog Optimal targeting, le cerveau humain réagirait 60 000 fois plus à des contenus visuels qu’à du texte. Il apparaîtrait même que 90% de l’information que le cerveau comprend est de nature visuelle… et non textuelle !

C’est une bonne nouvelle, car l’image est à la base d’une stratégie de contenus qui place l’histoire vécue au centre des choses. Comment se passer de belles images pour raconter les expériences à vivre dans votre destination ?

Plus que la simple image, nous sommes totalement dans l’ère du « snacking content » ! Les internautes sont plus souvent connectés, mais moins longtemps. Par conséquent, l’information qu’ils consomment se doit d’être simple et rapide à comprendre ! Ces nouvelles évolutions d’usages doivent vous amener à réfléchir à votre production de contenus :

  • Ne plus programmer une session unique de reportages photos sur quelques jours de l’été, mais les dispatcher tout au long de l’année pour un contenu d’actualité et récurrent
  • Intégrer le LIVE dans votre stratégie sur les réseaux sociaux, ce qui implique un contenu visuel d’actualité, souvent pris sur le vif
  • Intégrer la gloutonnerie des contenus dans votre stratégie. L’internaute se connecte plusieurs fois par jour à son fil d’actualité, ses mails. Comment trouver le juste milieu entre ses attentes sans toutefois le sur-solliciter ?

Alors oui, ce n’est pas toujours une bonne nouvelle, car cela nous oblige à concevoir des contenus souvent plus simples, mais cela devient nécessaire si l’on veut capter l’attention de notre cible.

Quelques conseils pour intégrer l’image dans votre stratégie de contenus !

1. Pensez global en termes de support de diffusion

Pensez global en termes de support de diffusion

Lorsque vous organisez votre production de visuels, gardez en tête que vous les diffuserez sur plusieurs supports ! Que ce soit pour vos brochures, vos campagnes d’affichage ou vos réseaux sociaux, l’idée est qu’une identité visuelle se dégage cohérente de votre communication.

Il ne sert à rien d’engager un photographe pour vos brochures, puis un autre pour le magazine web de la destination. Cela demandera un plus gros budget pour un manque de cohérence à l’arrivée. Essayez d’avoir une vision globale du contenu, puis ensuite de l’ensemble des points de diffusion.

Dans le cas de Lège-Cap Ferret, nous avons géré la diffusion de contenus sur leur blog, les réseaux sociaux ainsi que la GRC (→ Comment et pourquoi la GRC devient incontournable dans le tourisme), mais nos visuels ont aussi été utilisés en brochure ainsi qu’en affichage publicitaire. Le tout avec une cohérence en termes d’image et de message !

lege-cap-ferret-strategie-contenus

2. Pensez en termes de support natif :

visuel-strategie-contenu-image-3

Vous avez pu l’expérimenter en tant qu’internaute, une publicité pensée pour la télévision ne trouve pas forcément son public sur internet. Dans le cas de vos visuels, c’est la même chose ! On ne fait pas les mêmes images d’un point de vue technique sur une brochure que sur les réseaux sociaux (il apparaît même que la vidéo fonctionne mieux sur les réseaux sociaux, à certaines condititions ! Toutefois, c’est aussi le rôle d’une agence de vous conseiller sur ces points, ainsi que la manière de prendre une photo en fonction de son futur support de diffusion !

Faites donc un point sur les visuels dont vous avez besoin, sur vos supports de diffusion et comment vous pourriez diffuser les premiers sur les seconds dans les mois à venir.

3. Pensez en termes de saisonnalité :

Pensez en termes de saisonnalité

On le sait, l’activité de notre secteur se découpe généralement en deux périodes : l’été et l’hiver. Or un internaute qui prépare ses vacances d’hiver (ou simplement un week-end) n’a pas toujours grand intérêt à voir des visuels de vacanciers en maillot de bains sur la plage.

La saisonnalité est souvent complexe à gérer au départ, car elle nécessite une coordination parfaite entre la production des contenus et sa diffusion, mais vous verrez, cela devient incontournable.

4. Insufflez de la vie à vos visuels :

Insufflez de la vie à vos visuels

S’il n’y avait qu’un seul point à retenir et à appliquer, ce serait celui-ci : insuffler de la vie dans vos visuels ! Vous n’arriverez pas à vendre votre destination, vos expériences si personne ne semble les vivre à travers vos visuels.

Si faites la promotion d’un après-midi détente autour d’un lac, mais que votre visuel montre un plan d’eau vide, votre message « d’expériences à vivre » aura plus de mal à transparaitre ! Vivre les moments et les capter en image ne rendra votre message que plus réaliste.

D’ailleurs et dans la mesure du possible, ne faites pas appel à des figurants professionnels. L’internaute cherche l’authenticité, alors faites plutôt appel à de vrais vacanciers, ou des membres de l’équipe ! Et comme on le dit souvent, nos clients sont nos meilleurs figurants !

carnet de photographies

Poster une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Haut de site